Le corps du Curé d’Ars

Les personnes qui visitent la Maison Natale voient, dans une vitrine, un billet écrit de la main du Saint Curé d’Ars où celui-ci demande à être enterré dans le caveau familial au cimetière de Dardilly. Elles s’étonnent donc que sa volonté n’aie pas été respectée, puisque son corps est exposé dans une chasse, dans la basilique d’Ars.

L’explication se trouve dans le musée de cire d’Ars, récemment rénové. On y voit un autre billet, rédigé plus tard, où St Jean-Marie Vianney déclare mettre son corps à la disposition de Mgr l’évêque de Belley. C’est ce dernier qui a décidé que le Saint serait enterré dans l’église paroissiale d’Ars. C’est lui aussi, sans doute, qui a donné à Dardilly une belle relique : un os de ce bras qui a tant béni et absout !… C’est ce radius qui est exposé dans un reliquaire dans le bras sud du transept de l’église St Jean-Marie Vianney, à Dardilly le Bas.

A l’issue du procès de béatification, le corps du Saint Curé a été exhumé le 17 juin 1904, retrouvé non corrompu, et placé dans la chasse où on peut le voir dans la basilique d’Ars.

2020-03-20T17:29:42+00:00 20 mars 2020|